QUANTIFIER SON STRESS MÉCANIQUE

PRÉSENTATION DE L’OUTIL

APPRENDRE À QUANTIFIER SON STRESS MÉCANIQUE

La Quantification du Stress Mécanique a été mise en avant par l’équipe de Blaise Dubois et la clinique du coureur.

Elle se révèle être l’outil par excellence dans la prévention des blessures tissulaires d’origines non traumatiques.

Elle est utilisée par des milliers de professionnels de la santé aux quatre coins du globe. Il se révèle que la quantification du stress mécanique (QSM) est l’outil par excellence dans la prévention des blessures tissulaires d’origines non traumatiques.

Chaque personne possède une capacité maximale d’adaptation. Cette capacité correspond à la quantité maximale de stress (mécanique) que les tissus sont capable d’encaisser pour générer une adaptation. Au-delà de cette limite, la dégradation des tissus est plus importante que ce que le corps est capable de reconstruire. En accumulant les stimulations au-delà de cette limite, on ouvre grand la porte aux blessures par surutilisations (tendinites, périostites, fasciste plantaire).

L’immense majorité de ces blessures non traumatiques, on parle de plus de 80%, résulte d’un changement dans la planification de l’entrainement.
Comprendre et utiliser la QSM ne demande que très peu de temps pour des résultats bien souvent salvateurs.

« Le corps s’adapte dans la mesure où le stress appliqué n’est pas plus grand que sa capacité d’adaptation »

Bien que la pratique sportive soit souvent le domaine où le stress mécanique est le plus importantes, les activités du quotidien ou professionnelles sont également à l’origine de contraintes. Toutes ces éléments sont donc à prendre en compte. C’est bien l’addition de tous ces paramètres qui vous permettra d’évaluer votre stress quotidien.

Le corps humain étant une machine incroyable, il va nous envoyer plusieurs signes pour nous indiquer que la capacité maximale est franchie. La douleur est le signal le plus important il sera indispensable de noter sa venue aussi bien pendant qu’après l’effort et même le lendemain. Toute modification de symptômes sera à prendre en considération. La raideur matinale et le gonflement sont d’autres marqueurs indiquant que la capacité maximale a été atteinte et qu’il va falloir modifier ses paramètres d’entraînement ou opérer une phase de repos transitoire.

« Un athlète qui progresse est un athlète qui ne se blesse pas ».

FONCTIONNEMENT DE L'OUTIL

Il s’agit d’un outil permettant de modéliser votre QSM. Il se veut extrêmement simple d’utilisation. Il vous permettra d’avoir un retour visuel instantané du niveau de stress mécanique et vous aidera dans la programmation de vos entraînements.


Pour chacune de vos séances, il sera indispensable de remplir les champs suivant:


  • La date de la séance : elle permettra de situer les données dans le temps.
  • Votre ressenti pendant / après / le lendemain de la séance. C’est grâce à ces données que la courbe de QSM se construit.

Vous pourrez noter les détails de la séance effectuée dans l’onglet « descriptif de la séance ». Cette option est facultative, mais vivement recommandée, car elle vous permettra d’adapter au mieux vos prochaines séances en fonction des valeurs que la courbe de QSM vous donnera.


Vous pourrez également cocher des cases de « conditions exceptionnelles » quand les fameux facteurs externes (stress, fatigue...) peuvent selon vous influencer votre tolérance au stress mécanique.

Dépasser sa capacité maximale d’adaptation n’est pas synonyme de blessures assurées. Notre corps à plus de réserves que ça, vous vous en doutez ! Cependant, la dépasser de façon trop régulière et/ou de manière trop importante va clairement vous prédisposer à la blessure. Remplir l’outil de QSM va vous permettre de monitorer vos entraînements. Il vous donnera un retour visuel grâce à la courbe. En un clin d’œil, vous pourrez voir si globalement vous vous trouvez au-dessus de votre capacité maximale d’adaptation ou en dessous. Le tableau récapitulatif des valeurs sous la courbe pourra grâce à son code couleur vous apporter un regard global sur la gestion de vos efforts.